Kyuden Sushi

Forum consacré aux jeux de rôles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Pompiers vont devenir payants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haimji
Sushi de Combat
Sushi de Combat
avatar

Masculin Age : 46
Nombre de messages : 1704
Date d'inscription : 03/05/2005

MessageSujet: Les Pompiers vont devenir payants   Lun 30 Mai 2016 - 23:31

Calvados/pompiers payants: la polémique enfle

La polémique sur la tarification de certains services des pompiers dans le Calvados a pris de l'ampleur aujourd'hui, la secrétaire d'État aux Personnes âgées Pascale Boistard la qualifiant "d'indigne" et dénonçant les départements qui veulent "prendre en otages les plus précaires". La polémique a démarré lorsque les élus normands de gauche ont dénoncé samedi la décision du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Calvados de facturer à partir du 1er avril un certain nombre de services comme le "relevage à domicile" d'une personne ou l'intervention auprès d'une personne en état d'ébriété à 241 euros. Le président UDI du conseil départemental Jean-Léonce Dupont a dans la foulée tenté sur son blog de relativiser les choses, en assurant que "de très nombreux" départements pratiquaient déjà ce type de tarification. Interrogé par l'AFP, le Sdis cite six départements. Mais les pompiers de trois d'entre eux (Lot-et-Garonne, Val-d'Oise, Haute-Savoie) ont démenti faire payer les personnes âgées ou celles en état d'ébriété.

Dans un communiqué aujourd'hui, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) et l'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) "dénoncent une décision injuste, dangereuse et inefficace, ainsi qu'une atteinte inacceptable aux principes fondamentaux du service public". Le Sdis du Calvados a assuré que les tarifications ne seront appliquées que dans des cas "exceptionnels". Le département a même diffusé la délibération "adoptée" selon lui par les élus du conseil d'administration, le 21 mars, instaurant cette tarification, mais avec d'importantes nuances. Les "relevages des personnes à domicile", ne seront payants qu'"à titre exceptionnel et après courrier de mise en demeure à l'intéressé ou à ses ayants droit", "dans le cadre de recours répétitifs et abusifs des sapeurs-pompiers". "L'indemnisation des interventions ayant donné lieu à la prise en charge des personnes en état d'ébriété sur la voie publique ne sera effectuée que pour des situations récurrentes en veillant" à ne pas facturer des personnes non solvables, selon ce document. Mais le conseiller départemental socialiste Éric Vève affirme que ce texte n'a pas de valeur juridique car ce n'est pas celui qui, selon lui, a été soumis au vote des élus, mais un autre, dépourvu de ces précisions.

Appels abusifs

L'élu, membre du conseil d'administration du SDIS, accuse le département de "rétropédalage" et même de "grossière manipulation" dans le résultat du vote. Le SDIS parle de 14 pour, 0 contre, 4 abstentions. M. Vève assure que l'opposition a voté contre. Le département maintient que "M. Vève s'est abstenu sur cette délibération". Nuancées ou pas, la CGT des pompiers affirme que ces tarifications risquent de mettre la population en danger en la dissuadant d'appeler. "Évidemment que quelqu'un qui est tout seul, qui n'a pas de famille, on ne va pas s'amuser à aller lui facturer un relevage", rassure Ingrid Graindorge, responsable communication du Sdis, mais, "si c'est quelqu'un qu'on relève tous les jours. Cette personne-là, elle a peut-être de la famille quand même". Des propos qui font bondir le délégué CGT Wilfried Van Oost: "la famille est loin parfois, et puis, quand on travaille, ça veut dire prendre des jours de congé". "Trouver une maison de retraite, c'est un parcours du combattant", s'agace le pompier, "on remet en cause quelque chose de fondamental, la gratuité des secours instaurée par Louis XV". Pour lui, ces mesures ne visent qu'à faire baisser le nombre des interventions pour "justifier les suppressions de poste" (30 en 2015 et 15 en 2014, sur 356, selon le syndicat). "S'il s'agit de répondre aux abus, qu'il y a toujours eu, pourquoi ne pas se contenter de la tarification des +appels abusifs+" qui entraîne un déplacement sur les lieux, tarifée à 410 euros selon les listes tarifaires votées le 21 mars, demande le pompier. "Parce que ces interventions faisant suite à des appels abusifs ne mobilisent pas le même nombre de personnes et n'ont donc pas le même coût", répond Philippe Lailler, élu MoDem de l'agglomération de Caen, membre du conseil d'administration du SDIS, qui a voté pour ces mesures.



_______________________________________________________________________________________________________________________________________
« Cerf chassé qui de soif alainne ne désire tant la fontaine n'éperviers ne vient à reclain si volontiers, quand il a faim que plus volontiers ne venissent A ce que nu entretenissent »
Le cerf traqué qui halète de soif ne désire pas tant la fontaine, et l’épervier, quand il a faim, n’accourt pas si volontiers à l’appel qu’ils n’étaient heureux de voir approcher le moment où ils allaient reposer dans les bras l’un de l’autre.
(Erec & Enide, Chrétien de Troyes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Pompiers vont devenir payants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que vont devenir les Hobbits ?
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Pour devenir partenaire
» Astuce pour devenir riche ou "moyen"
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyuden Sushi :: Communauté :: Généralités-
Sauter vers: